χ

António Guterres dénonce la vente des migrants en Libye

Le 21 novembre 2017 à 10h00

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'est déclaré, lundi 20 novembre, horrifié par des images vidéos diffusées par les médias montrant des migrants africains en Libye qui seraient vendus comme esclaves.

"Je suis dégoûté par ces actes odieux et j'appelle toutes les autorités compétentes à enquêter sans délai sur ces activités et à traduire les auteurs en justice. J'ai demandé aux acteurs pertinents des Nations unies de suivre activement cette question", a dit M. Guterres lors d'un point de presse au siège de l'ONU.

 

Le Secrétaire général a rappelé que l'esclavage "n'a pas sa place dans notre monde". Il a dénoncé ces violations flagrantes des droits de l'homme qui "peuvent constituer des crimes contre l'humanité".

M. Guterres a demandé à chaque nation d'adopter et d'appliquer la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée et son protocole sur la traite des personnes. Il a exhorté la communauté internationale à travailler ensemble pour combattre ce fléau.

"Cela nous rappelle également la nécessité d'aborder la question des flux migratoires de manière globale et humaine: par une coopération en matière de développement visant à s'attaquer à ses causes profondes, par une augmentation significative de toutes les opportunités de migration légale et par une coopération internationale renforcée pour réprimer les passeurs et les trafiquants et pour protéger les droits de leurs victimes", a-t-il ajouté.

La chaîne de télévision américaine CNN a diffusé il y a une semaine des images montrant des migrants africains vendus aux enchères en Libye. Selon la presse, cette vidéo a déclenché une indignation générale concernant des faits qui ont déjà été dénoncés il y a quelques mois par l'ONU.

Mardi dernier, le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, avait dénoncé la détérioration des conditions de détention des migrants en Libye, qualifiant leurs souffrance d'"outrage à la conscience de l'humanité".

Rappelons qu'une enquête a été ouverte dimanche 19 novembre par le gouvernement libyen d'union nationale (GNA).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.