Med Paper : les petits porteurs s'estiment lésés après la reprise de la cotation

Mouna Ettazy | Le 16/11/2017 à 21:18

Après quatre mois d’attente, les petits porteurs des actions de la société Med Paper s'estiment lésés et abandonnés à leur sort sans aucune explication de la part du management de la société cotée. Contacté par Leboursier, afin d’apporter des éclaircissements à l’affaire de l’OPA, Mohsine Sefrioui, PDG de Med Paper a refusé de répondre à nos questions.

Après la recevabilité de l’Offre publique d’achat (OPA) par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), visant les actions de la société Med Paper et la reprise de la cotation ce jeudi au cours de 22 DH, les petits porteurs lancent plusieurs reproches à la famille Sefrioui, initiatrice de l’OPA. Le problème est celui de l'information des intentions du management de l'absence de lisibilité des décisions.

En effet, le prix qui est offert pour l’achat des actions, qui est de 22 DH, est largement inférieur à celui qui était affiché le jour de la suspension de Med Paper (35,19 DH). Cette baisse de valeur suscite les questionnements du marché. Ce dernier se demande si l’action vaut vraiment ce prix.

De plus, le retard qu’a pris la décision de l’OPA s’avère assez étrange. Rajoutant à cela que pendant tout ce temps-là, aucun communiqué n’a été publié par la société. Les allers-retours supposés avec l'AMMC, et qui justifient ce retard, permettent de penser que le dossier n'était pas suffisamment ficelé.

De plus, les intentions des décideurs restent ambiguës: en proposant le prix de 22 DH, désirent-ils réellement acquérir les 40%? Ou essaient-il de laisser la valeur sur les lignes de cotation afin d’éviter de quitter la bourse ? Qu’en t-il de leur plan de développement ? En ont-ils réellement un?

Un ensemble de questions qui restent pour le moment sans réponses. Les tentatives de LeBoursier de joindre le PDG de Med Paper n’ont pas abouti à une réaction concrète de sa part : Mohsine Sefrioui refuse de répondre, au moment où le besoin d’établir une communication destinée aux petits porteurs s’impose.

Ce n'est pas ainsi que la bourse se développera.

lire aussi
  • | Le 29/9/2022 à 18:14

    TGCC en accord avec son business plan, évoque sa lutte contre l’inflation des intrants

    Lors de sa conférence de presse, le management du groupe a exposé les bons résultats du premier semestre et a décrit les moyens mis en œuvre pour lutter contre la hausse du prix des intrants. TGCC n’a pas caché ses ambitions continentales, indiquant que des projets d’envergure seraient annoncés d’ici la fin de l’année. Son chiffre d’affaires dans cette zone devrait tripler d’ici deux ans.
  • | Le 27/9/2022 à 17:22

    Voici pourquoi Maroc Telecom continue de baisser en bourse

    Nouvelle sanction, hausse du taux directeur, risque inflationniste… Voici les facteurs qui alimentent la baisse du titre Maroc Telecom en bourse.
  • | Le 26/9/2022 à 15:17

    Aradei Capital poursuit sa croissance en profitant du programme d’investissement lancé

    Les résultats d'Aradei Capital, au titre du premier semestre 2022, ont connu une belle évolution, profitant des résultats du programme d’investissement du groupe. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, anticipe la même tendance pour l’année 2023.
  • | Le 26/9/2022 à 14:32

    HPS : hausse de 83% du résultat net part du groupe au premier semestre 2022

    Les revenus consolidés de HPS ont grimpé de 22,6% au premier semestre 2022. Le résultat net part du groupe ressort à 67,7 MDH, en hausse de 83,8%. Voici l’évolution détaillée des principaux indicateurs de HPS.
  • | Le 26/9/2022 à 8:53

    Les investisseurs partagés sur l’évolution du taux directeur (AGR)

    D’après des acteurs sondés par Attijari Global Research (AGR) sur l’évolution du taux directeur en marge de la troisième réunion de politique monétaire de Bank Al-Maghrib, les avis sont partagés. 49% anticipent un statu quo et 51% pensent que la Banque centrale augmentera le taux directeur.
  • | Le 26/9/2022 à 8:35

    Label’Vie : hausse de 37% du résultat net à fin juin 2022

    L’évolution du réseau du groupe et la bonne performance à niveau constant ont permis au groupe d’améliorer sa rentabilité. Les ouvertures de douze nouveaux points de ventes sont attendus au deuxième semestre.