Bourse. Faible bilan pour la cote en juillet 2017

| Le 8/8/2017 à 13:02

C'est ce qui ressort du bilan mensuel du marché actions pour le mois de juillet 2017, réalisé par la société de bourse Crédit du Maroc Capital. CDMC s'attend à plus de morosité pendant le mois d'août.

Après un premier semestre particulièrement haussier, couronné d’une performance de 3,2% du MASI, celui-ci maintient le cap et clôture le mois de juillet 2017 dans le vert, quoique légèrement, avec un gain mensuel de 1,54% à 12.015,84 points.

Dans ces conditions, la cote place sa variation YTD (Year-to-date, depuis le début de l’année) au dessus de la barre de +4,70%.

La société de bourse Crédit du Maroc Capital explique cette légère amélioration par les gains amassés par quelques grandes capitalisations, à l’image de SODEP-Marsa Maroc (+6,33%), Wafa Assurance (+4,35%), LaFargeHolcim Maroc (+3,78%), et Attijariwafa Bank (+1,35%).

Selon les calculs de CDMC, ces quatre valeurs contribuent, à elles-seules, à hauteur de +0,95% à la progression du MASI au titre du mois de juillet 2017.

Toutefois, sur les 75 sociétés cotées, 23 sont allées à l’encontre du mouvement haussier du marché, en clôturant le mois de juillet 2017 sur des pertes allant de -0,02% jusqu’à -32,49%.

Dans ce panel figurent des valeurs comme Cosumar (-32,49%), BMCE Bank (-5,96%), Addoha (-3,47%) ; IAM (-2,81%) et Ciments du Maroc (-1,38%). 

Au final, la valorisation globale du marché se situe à 606,7 MMDH, en enrichissement de 1,2 MMDH comparativement au mois précédent, soit un léger mieux mensuel de +0,20%.

De son côté, le volume quotidien moyen de la BVC s’élève à 163,5 MDH, contre 255 MDH en juillet 2016.

Transigé à hauteur de 91,5% sur le marché officiel, le flux transactionnel mensuel négocié, en juillet 2017, totalise 3,4 MMDH, en dégradation de 25,2% comparativement à la même période de l’année 2016.

Source: CDMC

Dans ce sillage, les valeurs Attijariwafa Bank, IAM, Cosumar, Alliances et Addoha canalisent, ensemble, près de 39% des échanges mensuels. En effet, ces dernières raflent des volumes respectifs de 420,7 MDH ; 320,3 MDH ; 267 MDH ; et 230,5 MDH.

Au niveau du marché de blocs, 160.900 actions Saham Assurance ont changé de main pour un coût moyen pondéré de 1.407,8 Dhs, au moment où 11.500 titres Afriquia Gaz ont été négociés à un prix unitaire de 2.774 Dhs.

Des secteurs phares en régression

L’évolution du MASI s’est effectuée sur deux phases distinctes, à savoir :

- Une première période s’étant jusqu’au 11 juillet 2017 : Pendant cette phase, l’indice de toutes les valeurs, qui après avoir commencé sur son plus bas mensuel, s’est inscrit dans un trend haussier continu pour terminer la période sur un pic mensuel. Ce niveau correspond à une hausse annuelle de 6,44% ;

- Une deuxième phase de perte de vitesse commençant le 12 juillet 2017. Durant cette période, le MASI évolue dans un flottement à caractère baissier pour terminer le mois sur une légère variation de +1,54%.

Source: CDMC

Il faut dire que la hausse du MASI durant ce mois de juillet a été limitée par les régressions enregistrées au niveau de certains secteurs phares de la cote, comme les télécoms.

En effet, la performance mensuelle (-2,8%) du secteur des Télécoms le positionne en queue de peloton. Une performance en lien, essentiellement, avec la baisse accusée par le titre de Maroc Telecom, une des plus grandes capitalisations de la BVC.

L'opérateur téléphonique vient en effet de publier ses résultats financiers au titre du premier semestre de 2017, faisant état de la contraction du chiffre d’affaires en raison de la libéralisation de la VoIP au Maroc, couplée à la régression des tarifs d’appels aussi bien dans le royaume qu’au sein de ses filiales africaines.

Source: CDMC

S’agissant du mois d’août 2017, CDMC estime que le marché boursier devra connaître une certaine incertitude, surtout avec l’arrivée de la période estivale et ce, en attendant l’avènement du mois de Septembre : « Ce dernier sera conditionné par les différentes annonces des résultats semestriels des sociétés cotées, ainsi que les éventuels profit-warnings", conclut la société de bourse.

lire aussi
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 17/1/2023 à 16:06

    Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

    Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.
  • | Le 11/1/2023 à 15:13

    Aradei Capital : hausses du chiffre d’affaires et du périmètre attendues en 2023

    La foncière bénéficiera d’un bon effet de base et d’un agrandissement de son périmètre en 2023. Cela impliquera une amélioration de ses revenus cette année et donc un dividende plus conséquent.