Transport et logistique portuaire, le débrayage est incertain

La zone logistique de Mohammédia-Zénata doit abriter ce mardi la signature de 4 conventions. La séance sera présidée par le Souverain. Les contrats portent sur les flux de distribution, celui des matériaux de construction, de l’import/export et la valorisation du potentiel humain.

Transport et logistique portuaire, le débrayage est incertain

Le 12 mai 2014 à 18h09

Modifié 12 mai 2014 à 18h09

La zone logistique de Mohammédia-Zénata doit abriter ce mardi la signature de 4 conventions. La séance sera présidée par le Souverain. Les contrats portent sur les flux de distribution, celui des matériaux de construction, de l’import/export et la valorisation du potentiel humain.

La présidence de la FNTRP, qui regroupe les transporteurs routiers portuaires, reporte le mouvement de débrayage, prévu pour mardi 13 mai et mercredi 14 mai. Cette décision est intervenue suite à «l’annonce de la visite du Souverain à la zone industrielle de Mohammadia-Zénéta. La fédération nationale du transport routier au port, la FNTRP, surseoit à la grève annoncée le 5 mai dernier»,  nous annonce Abdelillah Hifdi, président de la fédération nationale du transport, la FNT.  La FNT a publié un communiqué annonçant un report de la grève, car la simple annonce du mouvement a atteint ses objectifs et les pouvoirs publics, selon le communiqué, ont accepté d’ouvrir un dialogue responsable.

Cependant, les transporteurs maintiennent leur appel à la grève. «Nous maintenons le débrayage de ce mardi 13 mai et mercredi 14 mai. Nous avons voulu reporter notre grève, en raison de la visite royale à la plateforme logistique de Zénata-Mohammédia, mais les professionnels s’y sont refusés. Ils désirent l’intervention du Souverain, puisque depuis personne du gouvernement n’a réagi à notre annonce», Manih Khalid, secrétaire général de lafédération nationale du transport routier au port, la FNTRP.

Le mouvement de grève aura donc lieu. «Nous avons été rejoints par d’autre associations, comme celles camions-bennes et l’union générale des transporteurs professionnels », justifie à son tour Allal Dahouki, président de la FNTRP.

Un sit in se tiendra à la porte 4 du port de Casablanca. Les revendications portent hors l’augmentation du SMIG, essentiellement sur celle du gasoil, la concurrence dite «déloyale» de la SNTL, de la ONCF et la CTM. De même, il est dénoncé «les abus inhérents du contrôle routier», souligne Allal Dahouki.

Pour rappel, suite à la décision gouvernementale visant l’augmentation du Smig, la FNTRP comptait manifester son refus à travers deux jours de débrayage. Aujourd’hui, les représentants du secteur du transport et de la logistique voient dans cette visite une aubaine pour améliorer leur activité. «Quatre conventions induites par la stratégie nationale de la logistique lancée en 2010 vont être signées devant le Roi», souligne Abdelillah Hifdi.

La première concerne le flux de distribution au sein de la zone. La deuxième s’intéresse au flux des matériaux de construction. Une autre est destinée au flux de l’import et de l’export. Une convention dans laquelle intervient également l’association des exportateurs marocains, l’ASMEX. «J’aurais souhaité que cette convention ne concerne que l’export», confie Hassan Sentissi, président de l’ASMEX. Et de poursuivre : «la balance commerciale du pays pâtit de l’excédent des importations. Alors que la production nationale dispose de la grande majorité des produits qui est importée de l’étranger».

Par ailleurs, Hassan Sentissi souligne que «cette convention vient pallier des insuffisances en matière de logistique. Car lorsque nous réalisons une opération d’exportation, nous butons sur l’absence d’une plateforme logistique».

La dernière convention, à l’ordre du jour de ce mardi 13 mai, s’inscrit dans le volet formation. «La production de compétences est un chantier sur lequel nous travaillons au sein de la CGEM. La multiplicité des masters et des diplômes en transport et en logistique nécessite une labellisation des formations dispensées», explique Abdelillah Hifid. Avec l’Agence marocaine de développement de la logistique, des cursus de formation alternée sont proposées.

Nous reviendrons avec plus de détails dans nos prochaines éditions.


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Africa Stone Management: Valeur liquidative au 01/07/2024 de l'OPCI « CMR ASTONE SPI-RFA »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.