L’argent du foot: tout ça pour ça?

La Fédération de football a dépensé 1,23 milliard de DH en quatre exercices, de 2009 à 2012. Une somme colossale au regard des résultats. Les équipes nationales ont consommé, à elles seules, 700 millions de DH.  

L’argent du foot: tout ça pour ça?

Le 11 novembre 2013 à 12h45

Modifié 11 novembre 2013 à 12h45

La Fédération de football a dépensé 1,23 milliard de DH en quatre exercices, de 2009 à 2012. Une somme colossale au regard des résultats. Les équipes nationales ont consommé, à elles seules, 700 millions de DH.  

Les rapports moral et financiers de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ont été approuvés par l'assemblée générale ordinaire (AGO), réunie dimanche soir à Skhirat. De 2009 à 2012, 1,23 milliards de dirhams ont été dépensés dans le football marocain. Une somme astronomique peu congruente avec les résultats sportifs.

Commençons par le rapport moral. Réparti sur quatre chapitres, il présente «les chantiers de développement et de professionnalisme, le bilan d'activité des organes juridictionnels et de contrôle, les compétitions nationales et régionales et l'activité des équipes nationales».

Autre point, il se trouve que depuis la prise de fonction du bureau sortant en 2009, un plan d'action a été entrepris par la FRMF. Il s’agit de «la rationalisation du financement du football national, la professionnalisation du football, la formation, l'arbitrage, les infrastructures, les textes réglementaires et la bonne gouvernance», annonce l’institution qui gère le football marocain.

Sur le plan financier la FRMF a dépensé 38,2 millions de DH en 2009, 120,2 millions de DH en 2010, 120,6 millions de dhs en 2011 et 414 en 2012. Pour l'exercice 2013, les dépenses n’ont pas été dévoilées. Les recettes quant à elles sont de 1,55 milliards de DH.

La balance des recettes et des dépenses est donc légèrement positive, avec un excédent de 32 millions de DH pour la période 2009 à 2012.

 

 

Sans surprise, la grande partie de ce budget provient des recettes publicitaires, des frais de retransmission des matchs et des recettes que la FRMF engrange de ses contrats de sponsoring, notamment de son contrat avec Maroc Telecom, sponsor officiel de l’équipe nationale.

Les équipes nationales ont consommé la plus grande partie de ces dépenses: 700 MDH en quatre ans.

L’Etat contribue lui aussi

Mais ce n’est pas tout car l’Etat est un donateur « d’envergure ». Trois institutions publiques ont contribué Il s’agit de Bank Al-Maghrib, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et OCP à raison de 75 millions de dirhams par donateur.

Pour sa part, le fond Hassan II pour le développement économique et social avait contribué à titre exceptionnel en 2009 par un montant de 25 millions de DH.

En résumé, le plan d’action de la FRMF durant ses quatre dernières années a été marqué par «le développement de la politique de sponsoring, l'accroissement de la rentabilité des droits de transmission télévisuelle des compétitions et l'augmentation des subventions de l'Etat», écrit la MAP.

Seul hic, l’intégration du salaire de Gerets dans les dépenses rend la lecture des résultats financiers de la FRMF compliquée, puisque le salaire de l’ancien coach n’est pas connu, à cause d’une clause de confidentialité dans le contrat.

Pourtant, sur le plan sportif, les résultats ne suivent pas

Rachid Taoussi successeur du très contesté Eric Gerets à la tête des Lions de l’Atlas, avait comme objectifs de qualifier l’équipe du Maroc pour la CAN 2013, de dépasser le premier tour de la plus prestigieuses compétition footballistique africaine et de se qualifier pour la coupe du monde 2014. Finalement, seul le premier objectif a été réalisé.

Du coup, avec une CAN tout à fait décevante et une élimination précoce dans la course à la coupe du monde 2014, Rachid Taoussi, 54 ans, a fini par rendre son tablier, laissant derrière lui un bilan peu reluisant: trois victoires, quatre matchs nuls et une défaite en matchs officiels.

Faouzi Lakjaa, fraîchement nommé président de la FRMF, aura pour tache de trouver un successeur à Rachid Taoussi.

Contribuer à Médias24

L’information indépendante a un coût. Soutenez un journalisme crédible et indépendant.

Votre contribution nous aide à protéger notre indépendance pour continuer notre engagement et vous offrir des contenus inédits.

Contribuer

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Comptes et Résultats S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.