Pâtisserie : MFP parie sur le surgelé

La filiale du groupe El Eulj, dont l’usine est à Berrechid, se positionne sur un marché disputé. En ligne de mire : l’export, les grandes surfaces et le snacking.

Pâtisserie : MFP parie sur le surgelé

Le 10 mai 2013 à 10h50

Modifié 10 mai 2013 à 10h50

La filiale du groupe El Eulj, dont l’usine est à Berrechid, se positionne sur un marché disputé. En ligne de mire : l’export, les grandes surfaces et le snacking.

Réaliser au Maroc des pâtisseries françaises pour les vendre en Europe et au Maroc, tel est le défi que MFP (Moroccan Food Processing) tente aujourd’hui de relever. Moulay Youssef Saad El Idrissi, le directeur de l’usine de Berrechid, s’est lancé dans cette aventure il y a quelques années : « nous avons constaté qu’il y a un marché pour des pâtisseries élaborées dans les règles de l’art, nécessitant une mise en œuvre exigeante et des matières premières de qualité. »

Or MFP possédait des équipements de surgélation destinés à traiter des fruits frais. Ce marché n’étant plus rentable au Maroc, l’idée est venue de se positionner sur des pâtisseries nécessitant beaucoup de main d’œuvre et ne pouvant pas être réalisées de manière automatisée en Europe. « Nous avons un positionnement de niche, uniquement sur des produits à forte valeur ajoutée » explique le directeur. Pour cela, l’entreprise s’est équipé d’un atelier de fabrication d’une capacité de 2 tonnes de pâtisserie par jour. L’investissement total en équipement et aménagement tourne autour de 12 millions de DH.

Les pâtisseries surgelées en route vers l'Europe

Les gâteaux sont élaborés par une équipe de pâtissiers formés sur place, notamment avec le concours de Philippe Châtelain, Meilleur ouvrier de France, qui vient chaque mois sur place. Son rôle consiste surtout à mettre au point de nouvelles recettes et conseiller les équipes de production. Les tiramisus, opéras, forêts noires, fraisiers ou framboisiers sont élaborés dans l’atelier et surgelés sur place. Les cargaisons sont ensuite acheminées jusqu’en Europe où les pâtisseries sont décongelées et mises en rayons dans les grandes surfaces.

Outre le marché export, MFP se développe aussi au Maroc. « Nous proposons sous sa propre marque – Master chef – des pâtisseries surgelées dans une sélection de supermarchés indépendants de Casablanca » déclare Moulay youssef Saad El Idrissi. MFP vient de mener un test concluant pendant un mois dans plusieurs supermarchés Bim pour y commercialiser un assortiment de gâteaux surgelés. Aujourd’hui, des discussions sont menées pour être référencé dans d’autres chaînes de supermarchés.

Le sncking, un marché en plein essor

Autre axe de développement : le snacking, qui se développe dans le sillage des centres commerciaux. MFP veut se placer comme fournisseur de pâtisserie pour les différents enseignes.

Enfin, MFP mise aussi sur les cafés, hôtels et restaurants du Maroc, où la pâtisserie, la boulangerie et la viennoiserie surgelées se sont fait une place. Un marché disputé sur lequel plusieurs acteurs sont déjà présents.

Contribuer à Médias24

L’information indépendante a un coût. Soutenez un journalisme crédible et indépendant.

Votre contribution nous aide à protéger notre indépendance pour continuer notre engagement et vous offrir des contenus inédits.

Contribuer

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

PROMOPHARM SA : L’Assemblée Générale ordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.